cabecera
Accueil » Présentation » Points clé » Pratique méditative
logo transparente
mancha
English · Español · Português
icono facebook icono twitter

La systématisation des états de conscience et de la pratique méditative

La seconde contribution de Sesha est l’analyse minutieuse des phénomènes de la perception et la systématisation des divers états de conscience, particulièrement réalisée dans son livre Le paradoxe divin.

Dans cet ouvrage, Sesha nous explique que la diversité des états de conscience résulte des différentes modalités par lesquelles la réalité se présente à un « percevant » conscient, c'est-à-dire des différentes manières de percevoir ou d’interpréter la réalité, ou encore des diverses possibilités de relation qui peuvent s’établir entre sujet et objet.

Le plus remarquable dans ce travail de synthèse est qu’il s’ensuit de manière naturelle une cartographie simple dans laquelle toute technique ou pratique méditative a sa place. Nous pouvons remarquer notamment la parfaite symétrie entre les pratiques méditatives internes (assises et en silence) et les externes (actives et en interaction avec le monde extérieur).

L’ « interprétation » de la réalité peut donner lieu à une expérience consciente « duelle » ou « Non-duelle ». En accord avec la tradition Vedanta, les enseignements de Sesha conduisent à reconnaitre l’activité opérante et valable de la réalité comme exclusivement Non-duelle.

Dans son livre Le paradoxe divin, Sesha réalise une analyse détaillée des phénomènes de la perception et conduit l’étudiant à étudier minutieusement les processus par lesquels il est possible de rectifier l’interprétation mentale différenciée de la Réalité, afin d’atteindre la perception Non-duelle. Il propose et décrit cinq états de conscience différents et successifs (et donc cinq modalités différentes d’interpréter la réalité) qui vont de l’état de rêve à celui de l’éveil total : les états de rêve, pensée, observation, concentration et finalement méditation. Il y a un dernier état, appelé samadhi, qui se réfère à l’état extatique de méditation une fois devenu stable et permanent. L’état de samadhi définit donc l’éveil suprême et l’obtention de la liberté totale du jivanmukta, ou libéré vivant.

© Asociación Filosófica Vedanta Advaita Sesha 2006-2019 — Avis Légal · Crédits · Plan du site